LES PERFORMANCES



Hystérie / en cours de création 



Avec Ana Servo, Carne Cruda, Léa Puissant, Queen Blandine, Sasana et Swan Bitume.


Traversée d’aperçus historiques et de récits intimes, cette performance tente - à travers le prisme de l’hystérie- de (dé)faire l’h

istoire de la subordination des femmes / des personnes AFAB* et du contrôle de leur corps.
En abordant l’hystérie comme une création médicale et la médecine comme une machine performative, c’est l’idée de la fabrique de la norme qui est mise en évidence, ralliant ainsi le destin des minorités construites comme autres.

Que portent et supportent nos corps ? Comment sont-ils investis socialement et traversés par l’Histoire ? Comment parler de nos fêlures intimes ?

L’ examen des discours de régulation sociale des femmes et des minorités révèle les catégories qui continuent d’avoir un impact sur nos vies.
Aborder l’hystérie, c’est revenir sur la longue histoire de la pathologisation des femmes / des personnes AFAB et par là sur la cristallisation de la différenciation sexuelle et de la binarité.  Cette vision historique nous apparaît alors pertinente car elle est libératrice et fournit des armes contre l’oppression. Nous voulons partager les archives, nos archives, et ainsi contribuer à l’élaboration de savoirs et d’oeuvres dissident·e·s, dans le prolongement d’initiatives de chercheur·euse·s et d’artistes queer et/ou féministes.


*AFAB : (Assigned Female At Birth) personne assignée comme femme à la naissance par l’état civil en fonction de son sexe.

gauche : utérus, gravure d’auteur inconnu, XVIIIe siècle
droite : hystérie, Ana Servo, recherche mise en scène, 2020


“Les femmes représentent l’Autre dans le discours [médical, et plus tard] psychiatrique – instables par rapport à la « norme rationnelle ». La logique binaire de notre culture, dualistique et hiérarchique, est à l’oeuvre. Les traits « féminins » ne sont pas seulement dévalués et placés dans une position subordonnée, mais ont été médicalisés et pathologisés. [...] ”
Jennifer L. Reimer, Elle doit être folle, le discours psychiatrique, les troubles de la personnalité et la régulation des femmes subversives, 2009.


©Chloé Blondeau, Augustine



/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


La Danse des Orifices / durée 40 mn / Performance
(Rituel de désenvoûtement / Cie la fêlure)
(#Mö & Queen Blandine - Brest/Marseille)

Première collaboration artistique de ces deux ami.e.s ( Morgane Doré et Blandine Voineau)
Relié.e.s par San Nazer, la mer, l'amour de l'art brut et expérimental.
Ielles vont vous catapulter dans l'au-delà via une performance unique:
Un récital de musique noise baroque blasphématoire pour une cérémonie d'hommages à nos héritages profanes et sacrés.


Avec Queen Blandine & #Mö - mutant.e Post apo 3.0 (Saint-Naz/Brest):
Mö est un.e inter agitateur.rice de particules bruyantes opérant depuis des années au sein de la scène alternative brouillant les pistes de l’identité et du genre. Sur scène iel peut osciller entre mix improbable de 45trs collectors et lives expérimentaux sur Nintendo DS, entre autres. Iel est également fondateur.rice de nombreux projets musicaux et artistiques: B0RD3L1K (Sound System/Label), KOR A KOR (Label vinyl), BEACH ART CENTER (Artivisme) pour ne citer qu’eux.
#Mö est éclectique et inclassable, une bombe qui éclate les clichés, pour exploiter les failles de tous les systèmes. Platiniste, iel peut autant vous faire rayer le plancher que de vous faire plonger dans une profonde introspection.
https://cchwet.wordpress.com/
https://soundcloud.com/m0n1k23
https://vimeo.com/cchwet


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Prosexus / durée 40 min, public adulte / Performance collective

                             
PROSEXUS est en mouvement perpétuel. La performance s'empare du devenir-soi comme un processus infini allant de l'assignation à la recherche de l’émancipation, du personnel au politique. Nées femmes, comment se fait-on advenir à partir de cela ? Rituel collectif, ce "sex in process" figure notre quête de liberté, de sororité et d'affranchissement à travers la recherche d'un souffle commun. Prosexus résonne comme des soupirs entremêlés et des cris de plaisirs, la jouissance de pouvoir être, au-delà de sa condition.



/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Epilator et de traversCarne Cruda



Si le corps est politique, Épilator et de Travers est un acte psycho-magique pour dire et transcender la sorcellerie capitaliste, une ballade au cœur de l’intimité féminine/féministe, un o.s.v.n.i - objet sonore et visuel non identifié.
Transformer un processus d'asservissement en un processus créatif et émancipatoire, restaurer la dignité du poil, s’affranchir du contrôle social et des diktats de la beauté, détourner l'épilateur en instrument de musique, tels sont les désirs !
Le phénomène épilatoire quotidien, apparemment anodin, est dénoncé comme un geste de micro-torture, auto-infligé et induit par les pensées dominantes. Sur un ton ironique, Épilator et de Travers zoome sur les liens entre la chasse aux sorcières et la chasse aux poils, toutes deux invisibilisées et révélatrices d'une oppression constante, vaste, insidieuse et dévastatrice.



/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Soeurs
création 2019 / durée 40 min / public adulte

Performance collective : Blandine & Cécile Casen / Ariane & Blandine Voineau


Sœurs est une performance qui réunit deux couples de sœurs et interroge le lien si particulier qui les unit. Alors que l’insistance sur l’axe vertical de la transmission voudrait que les parents soient les plus importants dans la construction de notre identité, l’idée est de revenir sur la façon dont ce que nous avons partagé dans l’enfance nous imprègne profondément et marque nos relations sociales ultérieures. La relation fraternelle persiste. C’est même la relation qui dure le plus longtemps dans la vie. Nous l’envisageons comme ce lien d'observation et de soutien qui s’éprouve en dehors de l’exercice d’une autorité éducative ou parentale… et dès lors rend possible l’existence d’une « attention sans intention », chère à Fernand Deligny. Comment nos alliances et notre expérience de la sororité ont pu donner lieu à un certain rapport au politique, dans cet aller-retour entre l'intime et le collectif ?


La performance mêle lecture, chant, danse et vidéo.


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Carnet de bal d’une courtisane / durée 50 min, public adulte



2015 : 40 ans après la “révolution des prostituées”, la compagnie la fêlure s'empare des textes d'une des figures charismatiques des mobilisations de 1975. Grisélidis Réal conçoit la prostitution comme un acte révolutionnaire et non une déchéance sociale. À travers sa voix, la fêlure ouvre le débat. Alors que la parole des travailleuses et travailleurs du sexe reste le plus souvent étouffée, comment cet engagement continue-t-il de résonner pour nous aujourd'hui ?

Les textes : Entre 1977 et 1995, Grisélidis Réal a consigné, dans une sorte de pense-bête professionnel, les prénoms, les prix, les manies, les préférences et particularités de chacun de ses clients. Le recueil Carnet de bal d'une courtisane réunit ce « Carnet Noir » et une série de textes, témoignages historiques et militants empreints d'une poésie vertigineuse et sauvage.



Mark